Écriture scientifique et support numérique. Formes et effets du discours scientifique sur Twitter

Autori

  • Mathieu Goux
  • Laélia Véron

DOI:

https://doi.org/10.15167/1824-7482/pbfrm2021.2.2063

Abstract

Notre contribution étudie les effets d’un support spécifique numérique, le réseau social Twitter, sur le discours de la recherche scientifique en sciences humaines et sociales. Nous revenons sur la façon dont les logiques de légitimation de la parole scientifique dans la sphère scientifique rentrent en conflit avec les logiques du réseau social, qui opèrent selon d’autres critères de validité, qui peuvent contrecarrer ou au contraire amplifier le discours scientifique.

Riferimenti bibliografici

Allemand, L., « Vulgariser pour valoriser les sciences humaines et sociales », Mélanges de la Casa de Velázquez [En ligne], 46-1, 2016, URL : http://journals.openedition.org/mcv/7010, consulté le 17 février 2022.

Bergeron, A., « Médiation scientifique », Arts et Savoirs [En ligne], 7, 2016, URL : http://journals.openedition.org/aes/876 ; DOI : https://doi.org/10.4000/aes.876, consulté le 17 février 2022.

Besson, A., François, A.-I., Lécossais S., Letourneux M. et Weber A.-G., « Mutations des légitimités dans les productions culturelles contemporaines », Belphégor, n°17, 2019, URL : https://journals.openedition.org/belphegor/1450, consulté le 17 février 2022.

Boltanski, L., et Maldidier, P., La vulgarisation scientifique et son public : enquête sur « Sciences et vie », Paris, CORDES, 1977.

Bourdieu, P., « Le champ scientifique », Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 2, n°2-3, 1976, p. 88-104.

–––, Homo academicus, Paris, Éditions de Minuit, coll. « Le sens commun », 1984.

Cartier, « “Il y a une énorme demande de science de la part du public” », Hermès, La Revue, n° 85, 2019, p. 109-112.

Collectif, Zemmour contre l’histoire, Tracts n°34, Paris, Gallimard, 2022.

Cornu, G., Linguistique juridique, Paris, LGDJ, 2005.

Develotte C., Paveau M.-A. « Pratiques discursives et interactionnelles en contexte numérique. Questionnements linguistiques », Langage et société, n° 160-161, 2017, p. 199-215.

Fayard, P., La communication scientifique publique. De la vulgarisation à la médiatisation, Lyon, Chronique sociale, 1988.

Fourmentraux, J.-P., Identités numériques. Expressions et traçabilité, Paris, CNRS éditions, 2015.

Jacobi, D., Diffusion et vulgarisation. Itinéraires du texte scientifique, Paris, Les Belles Lettres, 1986.

Klinkenberg, J.-M., « La relation entre le texte et l'image. Essai de grammaire générale » Bulletin de la Classe des lettres et des sciences morales et politiques, tome 19, 2008, p. 21-79.

Le Bart, C. et Mazel, F., (dir.), Écrire les sciences sociales, écrire en sciences sociales, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2021.

Lemercier, C., « Pour qui écrivons-nous ? », Revue d’histoire moderne et contemporaine, vol. 62, n°4 bis, suppl., 2015, p. 43-61.

Lemoine-Schonne, M., et Leprince, M., (dir.), Être un chercheur reconnu ? Jugement des pairs, regard des publics, estime des proches, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2019.

Loffler-Laurian A.-M., « Vulgarisation scientifique : formulation, reformulation, traduction » Langue française, n°64, 1984, p. 109-125.

McLuhan, M., Pour comprendre les médias, Paris, Seuil, 1968.

Nocetti J., « La diplomatie à l’heure du numérique. De la diplomatie numérique à la diplomatie du numérique », Thierry de Montbrial (éd.), La guerre de l'information aura-t-elle lieu ?, 2017, p. 150-155.

Norman, D., The Design of Everyday Things : Revised and Expanded Edition (Revised edition), New York, Basic Books, 2013.

Paul V. & Perriault J., « Introduction. Pratiques d'information et de communication : l'empreinte du numérique », Hermès, La Revue, n° 39, 2004, p. 9-16.

Paveau, M.-A., L’analyse du discours numérique. Dictionnaire des formes et des pratiques, Paris, Hermann, 2017.

––– « La resignification. Pratiques technodiscursives de répétition subversive sur le web relationnel », Langage et société, n° 167, 2019, p. 111-141.

Qotb H., « L’identité numérique du locuteur dans les échanges professionnels en ligne : le cas du forum médical infirmiers.com », Langage et société, n° 170, 2020/2, p. 129-146.

Reboul-Touré, S., « Écrire la vulgarisation scientifique aujourd’hui », Colloque Sciences, Médias et Société, Lyon, ENS-LSH, 2004, URL : http://sciences-medias.ens-lyon.fr/article.php3?id_article=65 consulté le 17 février 2022.

Rouzé, M., « Vulgarisation scientifique et télévision » dans Raison présente, n°116, 1995, p. 124-126.

Sekhniachvili-Komperdra E., Chatenet L., « Identité et ethos discursif du candidat dans l’espace numérique », Communication & Organisation, n° 53, 2018, p. 71-89.‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬‬

Siouffi, G., « Médialité et séquentialité », Cahiers de praxématique, 71, 2018, URL: http://journals.openedition.org/praxematique/4962 consulté le 17 février 2022.

Verin, A., « Mettre par écrit ses idées pour les faire évoluer en sciences ». dans Repères, recherches en didactique du français langue maternelle, n°12, 1995, p. 21-36.

Véron, L., « “Twitta”, “Influenceuse”, “Intellectuelle”, “Communicante” ? Être enseignante-chercheuse sur Twitter », Tracés. Hors-série, 2022 (à venir).

Viry, L., Le monde vécu des universitaires ou la République des Egos, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Le sens social », 2006.

Weber, M., Le savant et le politique, traduction par Catherine Colliot-Thélène, Paris, La Découverte, [1917-1919] 2003.

Pubblicato

2022-09-19 — Aggiornato il 2022-09-19

Versioni