Vrais et faux repentirs : heurs et malheurs de la relation auteur-relecteur

Autori

  • Alberto Bramati

DOI:

https://doi.org/10.15167/1824-7482/pbfrm2021.2.2054

Abstract

Lorsqu’on travaille à l’élaboration d’un texte écrit, la première version d’un passage correspond rarement à celle qui sera finalement publiée. Si le « repentir », considéré comme la correction de ce qui est jugé imparfait par l’auteur lui-même, est consubstantiel à l’acte d’écrire, on tend souvent à oublier que la version définitive d’un texte est, en règle générale, le résultat des décisions prises, sur un mode consensuel ou conflictuel, à l’intérieur de la relation entre l’auteur et ses relecteurs. Dans cet article, à partir de notre expérience de linguiste et de traducteur du français vers l’italien, nous présenterons quelques réflexions sur la fonction (positive ou négative) des relecteurs (anonymes ou connus) dans l’élaboration de la version définitive d’un texte écrit.

Riferimenti bibliografici

Traductions du français vers l’italien révisées par des relecteurs connus

MAUVIGNIER Laurent, Apprendre à finir, Paris, Les Éditions de Minuit, 2000 (trad. it. La camera bianca, Rovereto, Zandonai, 2008).

MAUVIGNIER Laurent, Une légère blessure, Paris, Les Éditions de Minuit, 2016 (trad. it. Una ferita leggera, in J.-P. Dufiet (dir.), Laurent Mauvignier. Théâtre – Teatro, Trento, Università degli Studi di Trento, Dip. di Lettere e Filosofia, Labirinti 188, 2021, pp. 174-219).

Articles évalués par des relecteurs anonymes

BRAMATI Alberto, « Arbitraire du langage et traduction: de l’interprétation du texte à la médiation de l’Autre », Lingue Culture Mediazioni - Languages Cultures Mediation (LCM), 2014, I, 1-2, [en ligne] http://www.ledonline.it/index.php/LCM-Journal/article/view/727

BRAMATI Alberto, « “Structure” et “distance” des éléments répétés : deux critères qui influencent l’acceptabilité des répétitions dans les traductions du français à l’italien », Repères DoRiF, octobre 2017, 3, [en ligne] http://dorif.it/ezine/ezine_articles.php?id=356

BRAMATI Alberto, « Enseigner la grammaire pour la traduction : traduire le pronom clitique on en italien », in M. Berré et alii (dir.), La formation grammaticale du traducteur. Enjeux didactiques et traductologiques, Lille, Presses universitaires du Septentrion, 2019, pp. 163-177.

BRAMATI Alberto, « “Partir, sans partir” : répétitions, polyptotes et dérivations dans Mercier et Camier de Samuel Beckett et dans sa

Textes critiques

BRAMATI Alberto, « Recréer un style dans une autre langue. Quelques réflexions sur la difficulté d’évaluer une traduction », Repères DoRiF, Traduction, médiation, interprétation – volet n. 1, juin 2013, [en ligne] http://www.dorif.it/ezine/ezine_articles.php?id=64.

BRAMATI Alberto, DRAGO Giusi, « Il rapporto tra traduttore e revisore. L’esempio delle traduzioni di Mauvignier », Repères DoRiF Traduction, médiation, interprétation - volet n. 2, août 2014, [en ligne] http://www.dorif.it/ezine/ezine_articles.php?id=176

DA PONTE Lorenzo, « Don Giovanni » [1787], in Memorie. Libretti mozartiani, Milano, Garzanti, 1988, pp. 509-595.

GALIMBERTI Paola, « La saggezza della follia », in A. Banfi, E. Franzini, P. Galimberti, Non sparate sull’umanista. La sfida della valutazione, Guerini e Associati, Milano, 2014, pp. 113-146.

ZAREMBA Charles, « Traduction, traductions », CLAIX, Travaux 10, “La traduction” (Problèmes théoriques et pratiques), Aix-en-Provence, Université de Provence, 1993, pp. 29-49.

Pubblicato

2022-09-19 — Aggiornato il 2022-09-19

Versioni